Miroir mon beau miroir dis-moi qui est mon partenaire

C’est  connu les relations de couple ne sont pas tout le temps évidentes, elles le sont encore moins quand on ne comprend pas très bien comment fonctionne le couple en général et notre couple en particulier.

Le problème si problème il y à ne se pose pas quand la relation se porte bien, le problème se pose en réalité quand la relation commence à s’effriter, quand l’harmonie cède la place aux disputes, aux conflits qui mènent certaines fois même à la rupture définitive.

Le constat que j’ai pu faire avec des centaines de patients que j’accompagne au cabinet est le suivant :

– On fait porter le chapeau à son partenaire, on se place en victime  POOOR MEEEE, on émet des suppositions, on juge l’autre, on le condamne, on le fait culpabiliser ou mieux encore on met ça sur le compte PAS DE CHANCE ou pour les moins téméraires on pratique la politique de l ‘autruche : « moi j’ai des problèmes de couple pas du tout c’est juste passager. »

Combien de fois je n’ai pas entendu mes clients dire : “ c’est à cause de lui ou d’elle, il est trop égoïste, pas suffisamment attentionné, pas drôle, radin, il ne m’écouter jamais, elle en fait qu’à sa tête”

En gros on est bien heureux de braquer la caméra sur l’autre c ‘est comme si cela nous permet de nous soulager et de nous déculpabiliser.

Mais en fait voila ce qui se passe, l ‘univers tant que nous n’avons pas retenu la leçon nous fait toujours revivre le même scénario, c ‘est drôle nous  avons parfois l ‘impression que c est la même histoire qui se répète ce n ‘est que le prénom qui change  on passe de Mehdi à Karim, de Nadia à Naima ou Alain à Paul, Marine à Elisabeth?

Je vous le dis ne cherchez pas c ‘est normal et cela continuera tant vous braquer les projecteurs sur l’autre et vous lui faites porter le chapeau.

Et si on voyait la chose sous un autre angle….

Considérons d’abord que la relation de couple c ‘est comme deux personnes qui ont embarqué sur un bateau, si le bateau arrive à bon port c’est grâce au binôme et s’il échoue c ‘est aussi à cause du binôme.

Ensuite je tiens à vous révéler la chose suivante, sachez que votre partenaire est JUSTE VOTRE MIROIR oui vous avez bien lu VOTRE MIROIR

Il est le reflet de qui vous êtes et du stade d’évolution auquel vous êtes arrivé en matière de relation affective.

Alors voila, ce que vous aimez à en mourir chez l’autre  c’est EXACTEMENT  ce que vous portez en vous, ce que vous êtes et ce que vous aimez en vous, même si vous en êtes pas conscient.
Ce qui vous énerve chez l’autre c’est EXACTEMENT ce que vous portez aussi en vous et que vous refusez de voir et dont vous n’êtes peut être même pas conscient.

Tant que vous êtes cramponné sur votre situation et vous refusez de voir votre relation affective sous cet angle, car vous jetez la pierre à l ‘autre vous ne risquez pas ni d ‘évoluer, ni de faire évoluer votre relation, ni de passer à une relation d’une meilleure qualité.

Je vous invite donc dès maintenant à faire un petit travail d’introspection, prenez votre loupe de Sherlock Holmes et allez à la découverte de votre partenaire car comme ça vous en apprendrez énormément sur vous.

La lumière est aveuglante pour ceux qui sont dans les ténèbres, l’amour est plus fort que la haine et la colère. Donc quand vous aurez fini de faire votre joli bilan à travers votre partenaire aimez d’avantage en vous ce que vous aimez en lui et apprenez à accepter  et à aimer ce qui vous dérange chez lui.

Vous savez pourquoi. Deux raison à cela la première tout ce à quoi on résiste on le renforce et on le maintient, la seconde raison c est  en acceptant ce qui dérange chez l’autre on l’accepte par conséquent chez soi et cela nous aide à évoluer.

Voila, il ne vous reste plus qu’à aller dans un café, vous poser avec vous-même et répondre à ces deux questions pour savoir où vous en êtes dans votre propre évolution affective
1/ qu’est ce que j’adore chez mon partenaire
2/ qu’est ce qui me dérange ou mieux encore qu’est ce que je déteste chez mon partenaire

J’espère que cet article vous auras éclairé un peu, vous apportera une meilleure connaissance de vous-même et vous aidera à faire évoluer votre relation affective de la meilleure manière qui soit …..C’est tout le mal que je vous souhaite 

Laissez-moi vos commentaires. Si cet article vous a plu PARTAGEZ-LE.
Hada houwa et Allah ihfadkoum  

Pour quelle raison rentrez-vous dans une relation affective ?

Récemment j’ai lu un livre fantastique sur les relations affectives que je vous recommande vivement RETURN TO LOVE de Marianne Williamson. Je ne sais pas pour vous mais je me rends compte quand même que je ne lis les livres et ne suis les formations que par rapport à mes  propres besoins de régler certaines problématiques, peaufiner certaines choses. Et puis quand j’obtiens des résultats probants j’éprouve une envie irrésistible de partager autour de moi mon expérience, les outils et les stratégies, pour en faire profiter un maximum de personnes.

Mon adage est un peu LEARN, PRACTISE, TEACH et cela marche plutôt MERVEILLEUSEMENT bien.

Je disais donc que j’ai lu le livre et j’ai pris conscience de pleins de choses ENORMES, qui je suis sûre, vont vous aider autant qu’ils m’ont aidé.

Si je vous posais la question pourquoi rentrez-vous dans une relation ?
Je suis sûre qu’après quelques minutes de réflexion et si vous deviez être honnête avec vous-même, vous allez réaliser que la majorité d’entre nous, nous rentrons dans une relation pour PRENDRE et non pour DONNER.
Oui  absolument, combien de fois j’ai entendu des amies me dire l’homme avec lequel  je vais être en relation, je veux qu’il soit gentil, drôle, attentionné, galant, généreux intelligent…. Et la liste peut être longue, TRES longue des fois, avec des standards parfois TRES élevés. 

Et cela reviens clairement à prendre auprès de l’autre sa gentillesse, sa générosité, son attention….. Je n’ai encore jamais rencontré une femme ou un homme d’ailleurs qui dés le départ me dis l’homme ou la femme que je veux rencontrer, je compte lui offrir  ma confiance (j’entends plutôt : non il faut qu’il ou qu’elle la mérite),  ma générosité (j’entends : et puis quoi encore c’est le monde à l’envers c’est à lui ou à elle de commencer et peut être que je suivrais plus tard), mon attention …..

Et cette attitude condamne d’entré de jeu la relation, cela reviens à tuer le poussin dans l’œuf.

Je m’explique quand vous rentrez dans une relation pour prendre, vous ne construisez pas une relation sainte, ce que j’appelle relation sainte c’est une relation de cœur à cœur. Vous construisez un autre type de relation qui est base sur connexion d’égo à ego et c’est la pire qui soit.

Pourquoi la pire qui soit ?

Simple…

Car nous sommes dans le jeu, dans la surenchère, dans le pouvoir……et c’est un jeu qui ne dure pas longtemps, la relation tôt ou tard est voué à l’échec.

Les australiens ont inventé un outil fantastique qui s’appelle le boomerang, au départ ils l’ont inventé pour que les gens puissent jouer seuls car l’Australie est connu pour être un grand pays mais sous peuple.
Le principe du boomerang c’est un équerre  en bois qui quand on le lance dans la plage il revient PRECISEMENT à l’endroit depuis lequel il a été lancé et comme ca on peut jouer tranquillement seul.

L’enseignement que les Australiens en ont fait est pour moi un enseignement de vie WHAT GOES ARROUND COMES ARROUND ALL THE TIME. En gros ce que vous mettez en place dans votre vie vous le récolter.

Pensez-y à deux fois, si vous rentrez dans une relation pour prendre c’est exactement le genre de partenaire que vous allez attirer dans votre vie. Vous allez attirer quelqu’un qui est là que pour prendre ce que vous avez de meilleur et  ce n’est pas ce que vous voulez n’est ce pas ?!

Donc  l’équation est très simple, quand vous aurez fait l’inventaire des qualités que vous souhaiter retrouver chez votre futur partenaire, pensez à les offrir en premier et c’est ce que DEEPACK CHOPRA appelle la loi du retour

Vous voulez de l amour, offrez de l’amour en premier
vous voulez de la gentillesse devenez gentille avec les gens autour de vous
Vous voulez de la générosité soyez généreux

Cela ne fonctionne que comme ça, Testez le avec votre famille, vos amis, vos collaborateurs…ne serait ce que pendant une semaine  et vous verrez. C’est juste MAGIQUE.

Je vous laisse méditer la dessus…..

…..j’ai hâte de lire vos commentaires.

 Si cet article vous a plu PARTAGEZ-LE.

Hada houwa et Allah ihfadkoum  

Si je vous dis ce que je mange, saurez-vous comment je me porte ?

J’ai toujours bien compris que pour une voiture essence, on ne faisait pas son plein avec du gasoil et vice versa. Mais ce concept m’échappait totalement quand il s’agissait de mon propre corps…

LA PRISE DE CONSCIENCE

Sans le savoir, même si j’étais mince, je me nourrissais mal. Comme quoi, être mince n’est pas forcément un signe de bonne santé. Colère, peur, frustration, angoisse, fatigue, coups de barre, insomnie, tristesse… Voilà la panoplie d’émotions qui avait littéralement décidéd’élire domicile dans ma vie et dans mon corps, et sans mon consentement en plus ! Vous imaginez la frustration.

Et quand j’étais dans le manque de respect total de mon corps, là c’était carrément la maladie. Dans ces moments, j’étais la championne du monde pour faire la politique de l’autruche et trouver des coupables : le froid, le courant d’air, le soleil, les virus… Je voyais avec beaucoup de clairvoyance tout ce qu’il fallait voir, sauf l’essentiel : la vérité.

La vérité, c’est que personne ne nous a enseigné comment prendre soin de notre corps, sensibilisé sur les poisons que l’on avale tous les jours, ou dévoilé l’étroite corrélation qu’il y a entre :

– Notre cerveau et notre santé
– Notre alimentation et notre santé

Et le prix à payer peut être très cher.

Depuis peu, j’ai compris, en faisant beaucoup de recherches et de formations, qu’il était possible de vivre en santé et surtout, d’être le gardien de ce beau capital. Personnellement, je suis beaucoup plus orientée action, je n’aime pas beaucoup les « paroles, paroles, paroles »… Un de mes objectifs était donc d’apprendre à faire du bien à mon corps et surtout de retrouver la santé émotionnelle à laquelle j’avais droit.

DES STRATÉGIES TESTÉES ET APPROUVÉES

Nous nous sommes lancées il y a quelques mois avec les femmes de ma famille, maman, ma tante et mes belles-sœurs, le défi de se pencher sur la question. Nous avons donc créé un groupe sur WhatsApp que nous avons appelé « LA FAMILLE EN SANTÉ ». Le but de cette démarche était de créer une dynamique de groupe et de combiner nos forces pour faire des recherches et surtout tester ce qu’il a de mieux pour augmenter sa vitalité, son énergie, son capital santé, renforcer son système immunitaire… Au terme de ces recherches qui se sont étalées sur plusieurs semaines, nous avons mis en place des stratégies et des plannings que nous avons suivis à la lettre, et les résultats étaient fantastiques ! Nous continuons nos expériences et peaufinons semaine après semaine nos résultats.

Dans cet article, je vais partager avec vous ce qui a changé dans mon alimentation et les résultats que j’ai obtenus au bout de quelques semaines. Voici la liste des aliments que j’ai supprimés et quand il m’arrive d’en consommer, c’est avec beaucoup de conscience et de réserve que je le fais car je ne souhaite pas être frustrée non plus.

LES ALIMENTS À CONSOMMER

Pour être en bonne santé, une alimentation saine passe par les aliments suivants :

–  Les fruits
–  Les légumes
–  Les fruits secs
–  Les graines : graines de lin (à consommer moulue), graines de fenouil, graines de baies de goji, graines de tournesol, graines de courge, graines de chia, etc.
–  Pain de seigle ou d’avoine
–  Poisson
–  Poulet fermier (beldi)
–  Petit lait (lben)
–  Yaourt artisanal (raïb)

MES NOUVELLES HABITUDES

–  Boire au minimum 1.5L d’eau
–  Boire des infusions tout au long de la journée
–  Favoriser les aliments crus

LES ALIMENTS À ÉVITER

– Les poisons (cigarettes, caféine, alcool…)
– Les fast-food
– Les sucres rapides (soda, sucre, pâtisserie…)
– La farine blanche (pizza, pain, gâteaux…)
– Les produits laitiers (à l’exception du petit lait et du yaourt artisanal raïb)
– Les produits industriels (conserves, sauces, plats cuisinés, chips, biscuits, céréales…)
– Certains modes de cuisson (aluminium, friture)
– La viande rouge, qui contient des hormones de croissance
– Le poulet et la dinde issus d’élevages industriels

En plus de ce changement d’habitude alimentaire, j’ai testé beaucoup de jus et smoothies.Les résultats que j’ai obtenus sont juste wow !

Cela dit, entre nous, ne croyez pas un mot de ce que je vous raconte, mais APPLIQUEZ et faites votre propre EXPÉRIENCE. Pour évaluer nos résultats, nous avons créé un tableau de bord, une sorte de bilan émotionnel. Je partage donc avec vous les changements que j’ai obtenus :
– Plus de calme
– Un regain de joie
– Moins d’idées noires
– Meilleure qualité de sommeil
– Beaucoup plus d’énergie
– Plus focus sur mes objectifs
– Plus de persévérance
– Meilleur transit

À votre tour maintenant ! Écouter ou lire sans pratiquer ne sert strictement à rien.

PASSEZ À L’ACTION. Introduisez dès aujourd‘hui le changement pour obtenir les résultats souhaités.

Hada Houwa et  Allah ihfadkoum

Pensez à poster les résultats que vous avez obtenus.
Si cet article vous a plu PARTAGEZ-LE.

Hada Houwa et  Allah ihfadkoum

Voici pourquoi moi, Nahed, je ne finirai pas fauchée et pauvre.

Voilà un moment que je suis en plein questionnement et observation par rapport à l’abondance, la liberté financière, l’indépendance financière, et je me pose sans cesse cette question, qui d’ailleurs m’obsède continuellement :

« Qu’est ce qui fait que certaines personnes arrivent à créer l’abondance, la richesse et la liberté financière même si elles ont démarré de rien, alors que d’autres passent toute leur vie à ramer, trimer, et être fauché avec des fins de mois terribles ? »

Pour arriver à des réponses et à des résultats, il fallait que je comprenne, surtout que j’étais la première concernée, car grande fauchée ! Je ne sais pas pour vous, mais mes fins de mois n’étaient pas terribles. Je travaillais à l’époque dans une multinationale avec un bon salaire, mais je m’arrangeais toujours pour être débitrice à chaque fin de mois et je ne pouvais rien épargner malgré mes augmentations et primes.

J’ai d’abord commencé, il y a quelques années, par lire des tonnes de livres magnifiques sur l’argent, l’abondance, qui m’ont éclairée et m’ont permis d’avoir des prises de conscience. Mais je sentais que ce n’était pas suffisant, j’ai donc suivi des formations auprès de millionnaires comme T. Harv Ecker (Millionnaire mind intensive) et bien d’autres. J’ai alors commencé à mieux comprendre mon schéma d’attraction de la pauvreté et du manque.

Puis, pour aller plus loin, je me suis dit « je vais aller trouver des personnes qui ont déjà atteint l’objectif que je souhaite atteindre, c’est-à-dire être dans l’indépendance et la liberté financière, pour étudier leurs stratégies. J’ai donc trouvé ici au Maroc, mais aussi à l’étranger des successfull people qui ont bien voulu m’accorder du temps et m’expliquer les stratégies qu’ils ont déployé pour arriver au résultat escompté.

Ce que je vais vous révéler m’a beaucoup aidé à franchir un cap depuis, et pas des moindres. Pour être honnête avec vous, je ne suis pas encore arrivée à la liberté financière à laquelle j’aspire mais je suis super fière de moi car j’ai atteint l’indépendance financière dont je rêvais et ce en moins de 3 ans.

Avant d’aller plus loin, connaissez-vous la différence entre la liberté financière et l’indépendance financière ?Non ? Je vous laisse cogiter un peu.

Pour ma part, cette découverte a été capitale dans ma vie et je la partage avec joie avec vous en espérant qu’elle vous fasse l’effet qu’elle m’a fait le jour où j’ai eu cette prise de conscience.

Définition de l’indépendance financière : vous avez de l’argent en quantité suffisante pour couvrir vos besoins et même au-delà mais vous êtes rendu au temps. Donc vous travaillez pour de l’argent. Le boss, c’est l’argent.

C’est dur à entendre et à encaisser, n’est-ce pas ? C’est pourtant la vérité. Ne partez pas, attendez que je vous explique.

Travailler pour l’argent veut dire que vous avez un emploi ou une structure qui vous appartient mais vous êtes rendu au temps, votre business ne peut pas tourner sans vous. Vous êtes obligé de pointer tous les jours au bureau sinon soit vous perdez votre job et on vous remplace, soit tout s’écroule dans votre entreprise car vous êtes celui qui met en place les stratégies et prend les décisions.

Et on se retrouve dans la configuration suivante : des journées de 16h, avoir beaucoup d’argent mais ne pas avoir le temps ni pour en profiter ni pour le gaspiller, se réveiller un jour et se rendre compte qu’on n’a pas vu nos enfants grandir…

Attendez maintenant que je vous donne la définition de la liberté financière, c’est la plus belle et la plus marquante définition que j’ai trouvée et je la partage avec vous : « la liberté financière, c’est quand vous réussissez à créer une machine à fabriquer des revenus passifs qui couvrent tous vos besoins, vos désirs et vos rêves tout en vous permettant d’être libre de votre temps et de continuer à travailler avec amour et passion ».

À ce stade, c’est l’argent qui travaille pour vous et vous êtes donc le boss. Je vous entends d’ici dire« oui c’est facile à dire mais comment faire ? »

1/ l’intégrer et le comprendre
2/ le vouloir comme si votre vie en dépendait
3/ l’imaginer et en rêver continuellement
4/ passer à l’action
5/ lâcher prise et être attentif aux signes
6/ faire confiance à l’univers qui fera en sorte de vous ramener l’idée, l’opportunité ou la personne qui vous mettra sur le chemin de votre rêve

Voici un aperçu sur ce qui peut être considéré comme revenu passif :

– Éditer un livre qui devient bestseller
– Un cd de musique ou même une chanson, souvenez-vous de Gangnam Style : plus de 2 409 000 000 de vues sur Youtube en à peine 3 ans
– Développer un concept de franchise
– Rentier immobilier
– Vendre vos services sur le net. Nous sommes dans l’ère de l’information, il faut donc apprendre à surfer sur la vague

Les revenus passifs sont en fait toutes ces choses que vous créez pratiquement en une seule fois mais qui continuent à s’autogérer et à générer des revenus.

Voilà, j’ai souhaité vous éclairer sur la différence entre LIBERTE FINANCIERE et INDEPENDANCE FINANCIERE, en espérant que cela vous aidera à voir les choses différemment et à repositionner vos objectifs avec plus de conscience.

Dans mon prochain article, je passerai au crible la différence entre le MIND SET d’un pauvre et le MIND SET d’un riche.

Hada Houwa et Allah ihfadkoum.